Posted on

Vélo d’aventure, gravel bike : késseucé ça ?

GRAVEL BIKE

Dans cet article, nous allons démystifier une nouvelle catégorie de vélo de plus en plus présente dans les catalogues et dans le paysage cycliste québécois.

Si vous prévoyez-vous faire des voyages ici ou ailleurs; partir pour la journée, pour quelques semaines, voire quelques mois; aller au boulot à vélo, cette nouveauté vous interpellera sans aucun doute.

Que vous soyez du type bitume, gravier ou encore lichen. Que vous ayez envie de rouler vite à l’occasion mais aussi de vous la couler douce à d’autres moments ou que vous ayez tout simplement le goût d’arrêter de vous poser la question et découvrir un vélo qui vous permettrait d’aller dans toutes les directions, peu importe votre humeur ou votre besoin du moment.

Ce couteau suisse à pédale – qui vous permettrait de gravir les chemins forestiers du nord du Québec, parcourir la côte ouest de Vancouver à San Diego avec votre matériel ou simplement faire un 100 km, entre amis, dans le coin de Joliette – existe!

Sémantique

On l’appelle tantôt, « vélo d’aventure » tantôt, « gravel bike », d’autres parle de « vélo de cyclotourisme light », le résultat reste le même : un vélo dont, les seules frontières seront celles que vous vous fixerez vous-même!

Pourquoi faire ?

La demande des cyclistes de route a subi une mutation dans les dernières années, la majorité des pratiquants ont une vision récréative de la discipline – leur priorité est le plaisir dans l’activité sportive. On le sait, la notion de confort est partie intégrante du plaisir, à moins d’avoir des tendances masochistes (ce que nous respectons), d’où l’engouement pour le vélo de route dit d’endurance.

Puis le terme polyvalence est apparu : les gens voulant pouvoir rouler tant sur la route qu’hors des sentiers battus, avec le même vélo.

GRAVEL BIKE

Budget et matériaux ?

Selon votre budget, vous pouvez vous procurer un vélo d’aventure dans la majorité des matériaux connus, que ce soit l’acier ou le titane, l’aluminium ou même le carbone.
Maglia Rosa offre 4 possibilités dans le domaine : Cannondale SlateGT GradeNorco SearchFelt V

Eh oui, il est maintenant possible de se procurer un vélo d’aventure performant muni de freins à disque d’un poids inférieur à 20 livres ! On est loin de la pesanteur des vélos de touring à trois plateaux fabriqués il y a plusieurs années!

Quelles sont les différences avec un vélo de route ?

Défiant toutes les conventions régissant le style et la conception des vélos de route, le vélo d’aventure offre des possibilités qu’aucun autre vélo n’était en mesure de vous offrir jusqu’à maintenant.

Sur le plan technique, ce type de vélo partage la géométrie d’un vélo de route d’endurance, avec un poste de pilotage un peu plus relevé, des bases rallongées pour augmenter le confort ainsi qu’un centre de gravité relativement bas afin d’en accroitre la stabilité.

Aussi, le système de frein traditionnel sur jante passe au frein à disque hérité du vélo de montagne.

Pour deux raisons : la première d’ordre physique – un pneu plus large que 28mm ne passerait pas dans un étrier de frein traditionnel; la deuxième est d’ordre environnemental – la poussière plus présente dans le hors-route accélèrerait l’usure des patins de frein et de la jante.

Le disque étant moins sensible à ces éléments, il est idéal dans ces conditions et ce, en plus d’offrir, un freinage puissant et d’une très grande modulation.

Cette modification offre également la possibilité d’installer des pneus plus larges, de 28mm à 40mm, lisses ou semi-cramponnés ce qui permet un volume d’air plus élevé, rendant ainsi possible de rouler sur des surfaces irrégulières sans souffrir outre-mesure.

Pour finir la robustesse générale du vélo, est calculée pour affronter les contraintes propres à la pratique du hors-route : des roues plus robustes, des carcasses anti-déchirures pour les pneus et un cadre plus résistant aux impacts.

GRAVEL BIKE

C’est comme un cyclocross mais avec des pneus lisses ?

Pas tout à fait. La géométrie d’un cyclocross est en général beaucoup plus agressive et ne permettrait habituellement pas une conduite longue distance à l’épreuve des douleurs. Bien que certains l’utilisent également dans ce contexte, l’apparition des vélos d’aventure permet un usage beaucoup plus adapté aux longues distances.
Confusion ?

Accessoires, light touring ?

Côté matos, oubliez les porte-bagages, lourds et contraignants, dorénavant les compagnies comme Arkel, fabriquant ses sacs, ici même, au Québec ou Apidura, offrent des sacs auto-portant légers et durables, afin que vous puissiez apporter tout le matériel nécessaire aux voyages de plusieurs jours et ce, sans alourdir démesurément votre monture.

Alors, si vous avez des projets de voyage sur deux roues ou que désirez partir à l’aventure cet été, passez nous voir pour des conseils, un vélo et/ou le meilleur équipement sur le marcher pour faire de votre parcours, un succès.

Pour terminer, rappelez-vous que le voyage est toujours plus important que la destination !

GRAVEL BIKE

Les avantages et inconvénients ?

Le côté le plus apprécié de cette discipline est le contact avec la nature et l’absence de traffic, un vrai grand bol d’air frais, en plus la variété dans les parcours est plus facile à obtenir.

Par contre il est moins facile de croiser des points d’eau ou de ravitaillement, il faut prévoir en conséquence. Et accès peut être difficile pour les secours en cas d’accident, donc prudence ++.

Où en faire ?

C’est une discipline en plein démarrage, le réseau de pistes reste à découvrir, le bouche à oreille est de mise pour trouver sa prochaine destination de fin de semaine, des recherches sur Strava ou RidewithGPS pourrons vous aider aussi, ou reste l’essai à l’aveuglette avec google maps.

Il existe de plus en plus d’événements avec un fort pourcentage de route de gravier, avec des conditions mettant à rude épreuve le corps humain.
Voici une mini liste, certains d’entre eux sont très loin, par contre le premier de la liste est local et très connu.
100 B7BattenkillRasputista – Dirty 40 – Grinduro